Le fabuleux destin...

Mais non, rien de fabuleux dans ce blog. Juste de quoi panser mes plaies en écrivant ce que je pense et ce qui me plait. Quelques coups de tête, de sang, et puis de coeur aussi...

29 novembre 2008

Nothing to say

Samedi soir. Ce devait être un week-end de fou, trop chargé. et puis finalement hormis le tournage de cette après-midi, rien.

Le mec de ma classe là, Leo, il commence à habiter mes pensées dangereusement. Alors que je peinais à lui trouver un véritable attrait, enfin le truc qui fait naître les papillons dans le fond du ventre, il a suffit qu'il passe sa soirée à Paris chez sa cousine qui fait une fête pour que j'y pense. A lui. Là je suis en train de me dire que ce soir il va sûrement se faire une ou quelques fille(s), que lundi matin il se mettra pas à côté de moi. Mais mdrrr j'ai l'impression d'avoir dix ans. Et j'adore ça. J'adore croire que si il se met à côté de moi depuis deux semaines en maths c'est parce qu'il m'aime bien et qu'il veut que je lui parle.

Justement, il faudrait que je lui parle. Enfin que je lui parle plus. Parce que regarder, sourire, regarder, sourire, ça a une date de péremption. Passés les douze ans, ça perd de son efficacité.

A lundi.

Posté par Clementine_R à 12:19 - Fuckin' life - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire