Le fabuleux destin...

Mais non, rien de fabuleux dans ce blog. Juste de quoi panser mes plaies en écrivant ce que je pense et ce qui me plait. Quelques coups de tête, de sang, et puis de coeur aussi...

04 décembre 2008

Fuck

Le week-end laissait promettre du merveilleux. Ouiam, ma Ouiam, le genre qui répond parfaitement à la maxime "Un ami, c'est quelqu'un qui vous connaît parfaitement et qui vous aime quand même" vient à Rouen. Samedi soir, énorme soirée dans une salle des fêtes, plus d'une centaine de personnes du lycée, une nouvelle robe et la certitude de la présence de L.

En souvenir du "C'est pas parce qu'elle est à côté de moi que..." et des autres signaux datant des semaines passées, j'avais dans l'idée que samedi soir, L. et moi aurions l'occasion de nous rapprocher.

Mais voilà : ma chance inouïe et désormais renommée a encore frappé. Fort. Il y a maintenant deux heures, j'ai demandé à L. s'il allait à la soirée d'Hélène samedi soir, quasi sûre qu'il répondrait oui puisque TOUT le lycée y va. Eh bien noooooooon.

Moralité (big up à ma prof d'SVT de 4ème) : je n'ai plus envie d'y aller.

Ca se termine toujours à peu près de cette façon-là : un garçon semble me trouver pas trop horrible, je lui renvoie discrètement ses regards jusqu'à ce qu'il finisse par se lasser du statut platonique du truc. On en est là.

Posté par Clementine_R à 17:08 - Fuckin' life - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire